mercredi 7 août 2013

Les problèmes de The Cure


The Cure

Le week-end dernier, le groupe mythique The Cure était à l’affiche de deux festivals en Amérique du Nord : un premier arrêt à Montréal dans le cadre du festival Osheaga vendredi soir, puis les États-Unis pour le Lollapalooza dimanche. Ce qui ne s’est pas déroulé sans souci puisque le guitariste de la formation britannique, Reeves Gabrels, a déclaré sur sa page Facebook que les douanes canadiennes avaient " détruit " sa guitare Reverend.

" Excellent concert à Osheaga. Je ne remercierai pas les inspecteurs des douanes canadiennes qui ont réussi à détruire ma guitare principale en la laissant à l'extérieur, sous un orage, avec le boîtier ouvert durant l'inspection ". Le lendemain du concert à Chicago, Gabrels a publié un second message. " Cette guitare Reverend Jetstream m'a été livrée pour le spectacle de Lollapalooza hier soir [...] en substitut à ma guitare principale qui a été détruite par les douanes canadiennes ", toujours sur sa page Facebook, avec l'image d'une guitare dorée pour illustrer ses propos.

En plus de cette mésaventure, le concert de Montréal s’est vu subitement écourté : respect parfait du couvre-feu, le son a été coupé net, mettant fin au concert au beau milieu du hit ''Boys Don't Cry'' !

Montréal, pas de bol pour The Cure

Aucun commentaire:

Publier un commentaire